Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Premier Colloque africain sur le travail décent

Publié le par nassaramoaga


La définition du travail décent selon l’OIT



Le travail décent, tel que défini par l’OIT et approuvé par la communauté
internationale, est la possibilité pour chaque femme et chaque homme
d’accéder à un travail productif dans des conditions de liberté, d’équité, de
sécurité et de dignité. Il regroupe divers éléments: la possibilité d’exercer
un travail productif et convenablement rémunéré; la sécurité au travail et
la protection sociale pour les travailleurs et leur famille; l’amélioration des
perspectives de développement personnel et d’intégration sociale; la
liberté pour les êtres humains d’exprimer leurs préoccupations, de
s’organiser et de participer à la prise de décisions qui influent sur leur vie;
l’égalité de chances et de traitement pour l’ensemble des femmes et des
hommes.


Premier Colloque africain sur le travail décent

"Surmonter la crise: la mise en oeuvre du Pacte mondial pour l'emploi en Afrique"

A l'invitation de S.E. M. Blaise Compaoré, Président du Burkina Faso, le Premier Colloque africain sur le travail décent, organisé en collaboration avec le Bureau international du travail (BIT) et la Commission de l’Union Africaine (CUA) sur le thème: "Surmonter de la crise: la mise en œuvre du Pacte mondial pour l'emploi en Afrique "- se tiendra du 1-2 décembre 2009, à Ouagadougou, au Burkina Faso.


Ce colloque africain accueillera chefs d'Etat et de Gouvernement, le Directeur général du BIT, M. Juan Somavia, des ministres des Finances, des ministres du Travail, des représentants des employeurs et des travailleurs ainsi que des institutions régionales africaines et des partenaires de développement bilatéraux et multilatéraux.


Cette conférence de haut niveau - animée par le célèbre journaliste Daniel Makokera (SABC, Eye on Africa) et la présentatrice-vedette de l’émission radio “Le Débat africain” sur Radio France International (RFI), Madeleine Mukamabano - vise à fournir une feuille de route panafricaine pour l'élaboration de politiques visant à réduire le décalage entre une reprise économique et une reprise créatrice d'emplois décents.


Des tables rondes ministérielles et des sessions parallèles permettront également aux participants tells que ceux issus de la Banque mondiale, la CEA, la SADC, Microsoft Afrique, OAATU, CSI, PEC, FMI, BAD, l'OIM, la CNUCED, AFRISAT, etc. de partager leurs compétences, leur connaissances et leurs expériences diverses au cours d'un dialogue ouvert sur la manière d'intégrer efficacement le Pacte mondial pour l'emploi dans les politiques nationales de développement en Afrique.


Adopté lors du Sommet de l’OIT sur la crise mondiale de l'emploi (Genève, juin 2009) par des chefs d'Etat et de Gouvernement, des vice-présidents, des ministres du Travail et des dirigeants d’organisations d’employeurs et de travailleurs de toutes les régions du monde, le Pacte mondial pour l'emploi est une réponse forte à la crise et destiné à guider les politiques nationales et internationales visant à stimuler la reprise économique générant des emplois et assurer une protection aux travailleurs et a leurs familles.


Le Pacte mondial pour l'emploi a été approuvé par le Conseil économique et social des Nations Unies (juillet 2009), les dirigeants du G20 lors du Sommet de Pittsburgh (septembre 2009) et la Commission du travail et des Affaires Sociales de l'Union africaine (octobre 2009).


Ce 1er Colloque africain sur le travail décent a pour but la mise en œuvre du Pacte mondial pour l'emploi par les mandants tripartites de l'OIT en Afrique en coopération avec les organisations régionales et internationales ainsi que les institutions financières régionales et internationales, le Système des Nations Unies et les partenaires au développement.



Alors que l'impact direct de la crise financière mondiale sur l'Afrique a été plus durement ressentie par les pays dont l’intégration financière est plus forte, l'effondrement de l'économie mondiale s’est rapidement traduit par un ralentissement dans le commerce, les envois de fonds des migrants, le tourisme, les investissements étrangers directs, et l'aide publique au développement. Cette troisième secousse de la crise a des effets négatifs sur une grande partie de l'Afrique en développement.


La perspective d'une reprise économique sans création d’emplois est préoccupante, particulièrement dans les pays ayant des régimes de protection sociale inadaptée. Dans ces cas-là, la pauvreté et l'exclusion sociale continueront à persister, ce qui compromet donc la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement. Il est donc important d’intégrer les objectives de plein emploi, et de travail productif et décent, dans les efforts de relance pour éviter la persistance du chômage et l’accroissement du nombre de travailleurs pauvres.


La 11eme Réunion régionale africaine (Addis-Abeba, 2007) a demandé au Bureau international du Travail (OIT) - dans le cadre d’une contribution au processus de mise en réseau – d’organiser un forum régional annuel sur l’emploi (conçus pour partager et développer les meilleures solutions pratiques aux défis de l'emploi en Afrique), et plus particulièrement d'organiser une Colloque annuel en Afrique sur le travail décent réunissant des chercheurs indépendants, des mandants, les experts du BIT sur le terrain ainsi que ceux issus d’organisations partenaires afin de revoir et de partager les concepts de l'Agenda du travail décent en vue d'assurer que ses portefeuilles de la politique reste à jour.


Source : www.ilo.org





  Voici une vidéo illustrant la triste réalité des conditions de travail en Afrique





 


Commenter cet article