Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Gourounsi

Publié le par nassaramoaga


                             Le mot Gourounsi proviendrait de la déformation du mot Guru-si qui signifie en langue Djerma du Niger « le fer ne pénètre pas ». Lors de l'invasion des Gurunsi par les Djermas venus du Niger vers 1860- 1899 et conduit par Babatu.La dénomination Gurunsi " a été employée à tort jusqu'à aujourd'hui pour désigner un ensemble d'ethnies distinctes qui vivent au Sud-ouest du plateau mossi.Ces différents groupes vivent généralement sous l'autorité des anciens, les "" prêtres de la terre "" qui sont les descendants du lignage fondateur de la communauté villageoise.il faut distinguer les masques très sacrés, les plus anciens et donc les premiers révélés aux hommes, nommés Wankr des autres masques sacrés nommés Wamu. Ces derniers voyagent beaucoup de village en village et participent à de nombreuses fêtes profanes et rituelles (funérailles). Les masques les plus sacrés n'apparaissent que lors des cérémonies rituelles et lorsqu'ils ne dansent pas, ils deviennent des autels voués aux sacrifices, comme chez la plupart des groupes burkinabés. Les masques de cette région jouent un rôle particulièrement éducatif lors des cérémonies d'initiation des jeunes garçons qui ont atteint l'âge de 10 ans. Pendant cette "" école de brousse "", les jeunes gens apprennent l'histoire de leur communauté, ainsi que les règles morales et religieuses nécessaires à leur entrée dans le monde des adultes. L'initiation leur dévoile aussi les significations du masque, véritable incarnation et support de cet enseignement total. Le parcours initiatique de chaque initié est parsemé d'embûches : épreuves physiques, morales et spirituelles parmi lesquelles les luttes avec les masques, très redoutées par les jeunes initiés."""

Au nombre de 200 000 environ . Originaires, comme les Mossi, du Nord Ghana, ils sont installés dans le sud-ouest du Burkina Faso dont ils se disent les premiers occupants. On distingue les Lela et les Nunas, établis à l'est de la Volta Noire, les Nunuma et les Winiama à l'ouest du fleuve ainsi que les Sissala, les Kassena et les Nankana. Populations d'agriculteurs et de chasseurs, ils n'ont pas d'organisation politique centralisée. L'autorité est exercée par les prêtres de la terre descendants de l'ancêtre fondateur du village.
Au plan religieux, les Gurunsi croient en un être supérieur, Yi, qui s'est retiré du monde après l'avoir créé et dont l'autel occupe le centre du village. Yi a envoyé pour le représenter l'esprit Su, incarné dans tous les masques et honnoré par un autel. Parmi les Gurunsi, les Lela, Winiama, Nuna et Nunuma sont les principaux sculpteurs de masques. Ils ont influencé le style et la signification des masques de leurs voisins mossi et bwa.


Les Gourounsi sont répartis du long de la frontière nord du Ghana jusqu'aux localités de Koudougou et Réo. Ils sont constitués de plusieurs sous-groupes répartis dans le centre-sud du Burkina-Faso. Les Kasséna, connus dans le monde pour leur architecture si originale dans la région de , Tiébélé et Léo, les Lélé ou Lyélé dans la région de Réo, les Nuni dans la région de Léo, de Pouni et de Zawara, les Nounouma dans la région de Tchériba, les Sissala autour de Léo, les Ko dans la région de Siby.

Source : www.planete-burkina.com

Masques crododile

Représentant l'espèce la plus grande, les masques crocodile existent dans de nombreuses ethnies de l'Afrique de l'Ouest : Dogon du Mali, ljo du delta du Niger et populations de la Cross River au Nigéria, Bwa, Gurunsi et Mossi au Burkina. Ce serait le masque animalier le plus fréquent chez les Gurunsi.


Très souvent, le village est voisin d'une mare peuplée de crocodiles sacrés qui sont le réceptacle des "âmes" des ancêtres. Nombreux sont les mythes qui racontent comment l'ancêtre qui s'était égaré dans la brousse n'est pas mort de soif grâce à l'intervention du crocodile qui l'a conduit à l'eau de la mare.


Lors de la fête des masques en fin de la saison sèche, tout le village part en procession à la mare sacrée pour offrir un sacrifice au crocodile. Le masque crocodile pénètre alors dans la mare pour y exécuter sa danse, souvent en couple, mâle et femelle, celle-ci étant généralement plus petite.


Les masques crocodile Nuna : porté légérement incliné sur le front, le masque facial de crocodile était donc lors de la danse, vu dans sa totalité, ce qui peut expliquer sa conception "expressionniste". La tête du saurien se présente en trois dimensions, avec des yeux très saillants et une gueule ouverte sur des rangées de dents. Une queue sculptée en plan vertical redonne du volume au corps, traité à plat et couvert d'un damier de gros carreaux. Les motifs divers de la tête et les bandes obliques de la queue bichromique contribuent au réalisme du masque.

Source : www.masque-africain.net


 

 

                                  Tiébélé en pays gourounsi

Commenter cet article

kone 12/05/2016 22:30

Ceci permet,à n'en point douter à toute personne eu égard à ma modeste personne,de vraiment connaitre son identité culturelle car,dit-on souvent,un peuple sans culture se meure

bado armand 11/05/2016 12:53

d'où viennent exactement les gurunsi?

Saley Boube Bali 11/05/2016 07:28

Les zarma réclament au Burkina un prime de colonisation des gourinsi et un droit de regard sur eux. Ils portent plainte devant la cour de la cdeao pour détention illégale de bien d'autrui.

JLD 10/05/2016 00:51

Bonjour Modeste et merci pour votre message.. Bien vouloir nous indiquer vos sources. Vous dites que le " terme gurunsi ne relève pas de leur langue" mais "il a été utilisé pour les identifier des manière générale". Bien vouloir nous dire de quelle langue provient ce terme et qui l'a utilisé pour identifier ce groupe de manière générale? Merci

Modeste 09/05/2016 15:22

Merci pour l'article, je viens participer à l' information. Je confirme bien que le mot gurunsi est bien d'origine dure la. Chez les groupes appartenant à cette famille, il s'identifie à travers la langue. C'est dire que la langue parle defnie en même temps le nom de l'ethnique. C'est pourquoi vous verrez ceux qui parlent lassent dire qu'ils sont des lassent,ceux qui parle télé dire qu' ils sont lélé et ceux qui nuni ou nounouma dire qu' ils sont des nuni ou des nounours. Le terme gurunsi ne relève pas de leur langue. Cependant, elle a étè utilisé pour les identifier de façon générale. Merci

Marc 14/08/2017 19:14

Bonjour à tous,

Moi je suis à la recherche de lexiques des langues Gourounssi.
Merci à quiconque qui pourrait m'en trouver où me référer à des sources sûres...