Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La noblesse chez les Moosé.

Publié le par nassaramoaga

"Les Nahttp://www.planete-burkina.com/images/ministre_guerre_mossi.jpgkombsé constituent l'aristocratie royale. Sont des Nakombsé tous les descendants en ligne masculine des Nanamsé" (Nanamsé = chefs, sing. Naaba). Le mot Nakombsé a une signification qui lui est propre. C'est un mot composé de naam (pouvoir) et Kombsé (ceux qui ont manqué, ceux qui ont été évincés). Nakombsé signifie littéralement "ceux qui ont été évincés du pouvoir". C'est l'ensemble des candidats malheureux à la succession d'un chef. "Un Nakombga n'a pas de statut propre. Aucune possibilité d'accès au naam par rapport auquel ce statut le définit; ce qui exprime bien le terme qui le désigne Nakombga, quelqu'un qui n'a pas (ou n'a pas encore) réussi à accéder au naam".


Si l'on admet que "le titre de naaba peut être conféré à un homme de catégorie inférieur e pour sa fidélité"..., on doit aussi accepter que les candidats malheureux à la succession d'un tel Naaba de catégorie inférieure (et différents des descendants de Ouédraogo) soient aussi appelés Nakombsé. Il s'agit ici aussi de naam mais à un degré inférieur.

 

La différence entre les Nanamsé (chefs) réside au niveau de l'importance de leur commandement. Le Moogo Naaba règne sur un vaste royaume. Sa grandeur est comparée au soleil (ouind-pusmdé, ouind: de ouindga = soleil; pusmdé de pusi = éclore: la lumière apparaît). Aussi l'appelle-t-on Rima (souverain, empereur). "Le terme Rima (plusieurs rim namba) est le mot exact pour les rois".

 

La décentralisation du pouvoir chez les Moosé est faite de telle sorte qu'au niveau de chaque village et même des quartiers il y ait un chef. Ces chefs d'échelon inférieur sont aussi investis du naam. Si l'on tient compte du sens premier que l'on a du mot Nakombsé à travers la décomposition que nous avons faite, nous pouvons dire que les candidats malheureux à la succession d'un chef de quartier (Naaba) tout comme ceux du Naaba d'Oubritenga (par exemple) sont tous des Nakombsé. Le terme n'est donc pas à rattacher à une seule famille.

 

Tout "bon Moaga" rapproche toujours ses origines d'une famille nobiliaire. C'est pourquoi il convient de distinguer le Rimbiiga du Nabiiga. Tout Rimbiiga (fils de souverain) est Nabiiga (enfant de chef) mais tout Nabiiga n'est pas Rimbiiga. Le Rimbiiga est descendant direct de Naaba Ouédraogo. M. Izard fait la distinction Rima/Rimbio/Nakombsé puis Naaba/Nabiissi/Nakombsé. On constate dans ces deux cas que le terme Nakombga revient car tous les candidats des deux groupes n'accèdent pas au pouvoir.

 

Source: www.greenstone.org

Commenter cet article

sayouba 22/05/2016 11:27

J'adore l'histoire.j'aimerai avoir pour les yatcé.surtout les #BAGAYA.merci