Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Samsklejah artiste Burkinabè

Publié le par nassaramoaga

Samsklejah


De son vrai nom Sama Karim, Samsklejah est né en Côte d’Ivoire.
Il vit une enfance heureuse entouré de ses frères, sœurs et ses amis avec lesquels ils ont les aventures que connaissent tous les enfants du ghetto de son age (les parties de foot, de chasse, de pêches, de bricoles...
Il est inscrit à l’école primaire de vavoua où il obtient son certificat d’étude primaire et élémentaire.

En 1985, il part avec son oncle paternel au Burkina Faso son pays. C’est l’époque de la révolution conduite par feu le capitaine Thomas Sankara. Il est inscrit en classe de 6 ème au CEG de réo, ville situé à environ 140 Km de Ouagadougou la capitale. Il est pionnier (ces jeunes élèves choisis pour assurer la relève de révolution) et rêve de devenir militaire comme le capitaine Thomas Sankara qui est l’idole de toute une jeunesse. En 1986, il rejoint la capitale où il est inscrit en classe de 5 ème au lycée mixte de gounghin où il obtient son BEPC en ’89 et son BAC en ’92.
Déjà au lycée il se fait remarquer par ses vibrations pour

Bob Marley pour qui il organise chaque année un Marley day (11 mai) à travers posters et exposés qu’il anime lui-même. De ’92 à ’96 il est inscrit au département d’anglais. En plus d’être professeur d’anglais il a une grande passion pour l’animation radio et la musique.

Le Jah ; Bob Marley et le Reggae
« Chacun à des vibrations qui l’ébranle. Pour moi, c’est le reggae. » Dit l’artiste. Quand Bob Marley mourrait en 1981 le Jah avait à peine 10 ans et ne connaissait pas le reggae man jamaïcain. Mais quand quelques années plus tard, emballé par le reggae de Alpha Blondy, il découvre Bob, c’est le coup de foudre qui va au-delà de la musique de ce prophète du reggae. Le Jah ne manque plus la célébration du 11 Mai. Il se met toujours en avant pour saluer la mémoire de Bob Marley au collège comme au quartier. Il s’est d’ailleurs fait sermonner une fois au collège pour avoir collé des photos de Marley en classe à l’occasion du 11 Mai.
Il lit beaucoup d’ouvrage sur la vie de Bob Marley et multiplie les portraits du musicien (le Jah est aussi un bon dessinateur) Le Jah se rappelle encore que la toute première cassette qu’il a achetée est « suvival » de Bob Marley. Le besoin de comprendre la musique de Bob le conduit à s’intéresser à l’anglais et même à aimer fortement cette langue.

Rebelle et spirituel
Quant il lit les chansons du musicien jamaïcain ou sa biographie, Sam’s K le Jah se reconnaît dans l’esprit rebelle de Marley. Une rébellion vis-à-vis de ce qui opprime. Un besoin de casser les chaînes, de sauter les verrous, d’échapper aux impositions… une soif illimitée de liberté. « Ce que j’admire aussi en Bob, c’est cette volonté qui l’a toujours animée de changer le monde par ses idées ». Très spirituelle, Sam’s K lit régulièrement la Bible et le Coran. « L’inspiration que cela me donne, me permet de ne pas être extrême dans mes positions. ». Il marque un grand intérêt pour la vie des prophètes et les combattants des grandes causes de l’humanité comme Gandhi,Malcolm X, Martin Luther King…


(Sources:le site officiel de Samsklejah)

Commenter cet article