Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

«Un rêve d’enfant» devenu réalité .

Publié le par nassaramoaga

Le centre culturel Georges Kaboré est né

http://www.fasozine.com/images/stories/Culture/C1.jpg
Le Burkina Faso a désormais un centre culturel propre à lui, pour l’épanouissement de ses artistes (peintres, comédiens, sculpteurs, musiciens…). Le cadre vient d’être inauguré le samedi 30 janvier 2010, en présence des acteurs du milieu culturel.


Un studio d’enregistrement, une bibliothèque, un espace multimédia, une scène, ce sont là les différents compartiments qui constituent le centre culturel burkinabè Georges Kaboré qui a officiellement lancé ses activités le samedi 30 janvier dernier, par une conférence de presse, une exposition d’œuvres artistiques et un café concert. Le centre qui porte le nom de son fondateur, l’artiste Georges Kaboré est, selon ce dernier, «un rêve d’enfant», une continuité de son enfance, et aussi le rêve de sa mère qui trouvait la joie et le bonheur à voir les gens réunis chez elle. C’est donc dans la dynamique de perpétuer cette valeur humaine de sa génitrice que l’artiste s’est senti interpellé et a nourri le projet jusque à sa concrétisation. Les acteurs culturels burkinabè devraient pouvoir se réunir maintenant, dans un lieu qui répond à leurs besoins.


Situé dans le quartier Gounghin, au secteur 8 de Ouagadougou, derrière le lycée mixte,le centre culturel burkinabè Georges Kaboré est ouvert à tous les artistes qui désirent s’exprimer et qui œuvrent pour la promotion de la culture burkinabè.


Source : Fasozine


Harmattan


http://c2.ac-images.myspacecdn.com/images02/78/l_75a3ccdb7ff442eda4809936057385cd.jpg

HARMATTAN de son vrai nom : KABORE WENDEMY GEORGES est auteur, compositeur et realisateur Burkinabé, né un 21 décembre comme son Idole Thomas Sankara. Harmattan dit être de signe astrologique « BAOBAB » Alter mondialiste, il veut pour son pays et pour son continent une révolution sociale, démocratique, culturelle, écologique, anti raciste et lutte contre l'arbitraire, l'injustice, l’intolérance et l’autoritarisme. Il se révèle au public bobolais dès 1992 dans le théâtre avec des compagnies telles que la Troupe Ouezzin Coulibaly, l’ensemble Badenya, et la troupe Sakidi comme comédien. Passionné de musique, d’écriture Harmattan va s’aventurer dans le monde de la musique, il joue avec les mots, il refuse de se taire face à certains maux qui minent l’avenir de la jeunesse. Harmattan va d’abord créer le groupe Dankan avec Kantala et Gino en 2002, puis ils enregistrent un album en 2005 "La cité de la dérive". . Harmattan décide de faire une carrière solo : Sa musique est une pure inspiration des sonorités et rythmes traditionnels africains.

Source : Harmattanmusic

Commenter cet article

booobooob 02/02/2010 20:27


Yes Nassa ! +5 man !
6 Albums en de tonton david en 1 telechargements en bas de ma page d accueil !!!!!!!
Repose ton lien sur le tchat, Tortank a fait une fausse manip je crois, c pas bien grav !

Big Up man !