Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tour du Faso 2011: 9e étape Boromo-Koudougou 153km

Publié le par nassaramoaga

00027800-SPS-Tour-du-Faso-001.jpgBien que n’ayant pas connu la même rage au sein du peloton, la 9e étape n’a pas été non plus repos pour les concurrents au sacre final de ce Tour du Faso. On ne réalise pas une moyenne de 41,572km/h sur une route en piteuse état en chantant. Les 72 coureurs qui ont pris le départ à 8h pile poil ont certes calculé mais, par moment, quand la situation tente à les échapper ils ont dû appuyer sur la pédale pour que la décantation se fasse. A l’arrivée, le Néerlandais, Kupper Bouke sera le plus rusé et le plus chanceux. Sur le pont de Ramogo à l’entrée de la ville de Koudougou il fausse compagnie aux autres et franchi la ligne en solitaire en 3h 40mn 49s. La meute arrive au sprint. 4e, les Burkinabé ont perdu le nord sur cette étape. Boromo-Koudougou était une avant dernière étape très redoutée. 153 km sous un soleil de plomb avec des corps meurtris par la fatigue font forcément peur au départ. On comprend alors qu’en fois en passant le peloton démarre en douceur. Le temps était plutôt au jeu de surveillance mutuelle.

 

Les Burkinabé se montrent décidé à conserver leur trophée jusqu’à la fin alors que Allemands, Camerounais, Français et Néerlandais ne l’entendaient pas encore de cette oreille. Passé le temps des observations, le peloton commence à s’agiter. Les attaques fussent de partout. Mais rien à noter sur le tableau des échappées. Tout portait à croire que les coureurs se réservaient pour la dernière étape. C’est l’étape reine. A défaut du jaune, une victoire à Ouagadougou est une bonne consolation. Tout de même le premier chaud à Tita,l’Algérien Benoua Mohamed bande les muscles et rafle la mise. Il était dans un groupe d’échappée que le peloton a tenu à distance pendant un temps bien précis. Au 2e sprint intermédiaire, un autre Algérien, Hannache Abdelasset se montre le plus fort il est suivi par Seydou Bamogo et Aziz Nikiéma. C’est le même trio gagnant qui l’emportera au dernier point chaud. Dès lors, l’avance du groupe se fond et il est vite avalé par le peloton. La fulgurante accélération du peloton mais mal à l’aise Gabonais, Maliens, et Serra Léonais qui optent pour la courte échelle. Des coureurs de ces pays pris en flagrant délit dans une situation où ils se font tirer par des voitures sont mis sur le champ hors course.

 

On s’attendait à rentrer en groupe à Koudougou. Mais Kupper Bouker avait plus d’énergie que tous. Il offre la première victoire d’étape à son pays sur ce Tour. Il est suivi de l’Algérien Hannache Mohamed et Mba Hervé du Cameroun. Au décompte finale, les principaux enjeux ne changent pas. Bangba H Zidwenba, porte le maillot jaune FADOUL-KABBAJ, le maillot RFI du meilleur jeune, le maillot ministère de l’Agriculture du meilleur Africain et le maillot Assemblée nationale du meilleur Burkinabé. L’Alsacien Jean Noël Wolf est le patron au classement général par points et endosse encore le maillot vert LONAB. L’Algérien Hannache Mohamed est titulaire du maillot Castel Beer du sprint intermédiaire. Dimanche 30, ce sera le dernier jour. L’étape Saponé-Ouagadougou sera infernale. C’est jour des grands tant le vainqueur de cette étape se confond au leader de la course. En plus, il y aura un grand monde dans les rues de Ouagadougou. La présence des autorités du pays va faire pousser des ails. Une belle étape est donc attendue.

 

Source:www.tourdufaso.bf


 

Classement général après la 9è étape

Commenter cet article