Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tour du Faso 2011

Publié le par nassaramoaga

La caravane de la 25e édition du tour cycliste du Faso s’ébranle ce vendredi 21 octobre à travers le Burkina, et ce, jusqu’au 30 octobre prochain. Les forçats de la route des 16 équipes participantes vont tenter de succéder à Julien Schick de la Team Reine Blanche (France).

 2943_file_faso4.jpg

 

Jubilé d’argent pour le tour du Faso. L’édition 2011 du tour cycliste du Faso prend son envol ce vendredi 21 octobre pour sillonner les routes du pays. Et c’est Laye, la terre d’arrivée d’un autre événement sportif (le marathon de L’Observateur Paalga)  qui va servir de rampe de lancement. 10 étapes sont inscrites au programme, soit une distance totale de course de 1279,7 km et 623 km de transbordement. Elle sera parcourue par 16 équipes d’Afrique et d’Europe (voir encadré). Les coureurs auront tous à cœur de succéder à Julien Schick de la Team Reine Blanche (France), détenteur du maillot jaune.

L’innovation majeure reste la suppression de la piste. La caravane va traverser donc les villes de Ouahigouya, de Ziniaré, de Yako, de Tenkodogo, de Zorgho, de Boromo, de Banfora, de Koudougou… La course, comme on le sait, se déroule dans un contexte économique assez difficile et le comité d’organisation a dû batailler fort pour réunir son budget. Heureusement, les plus hautes autorités du pays, le président du Faso en tête, ont mis le paquet pour que l’épreuve ait lieu.

 

Sur le plan de la compétition, l’adversité sera rude entre Africains et Européens. En effet, Marocains et Burkinabè auront principalement pour adversaires les Français et les Allemands. On attend de voir celui qui aura la baraka d’enfiler au soir du 30 octobre le jaune Fadoul Kabbaj, la tunique la plus convoitée. Si le Burkina n’est pas tenu de remporter forcément la compétition, il y a que l’on court depuis un bout de temps derrière le sacre.

 

Avec l’éviction du champion national, Abdoul Wahab Sawadogo (AS BESSEL), de Houdo Sawadogo et d'Idrissa Sawadogo (AS ONATEL), on espère que les 24 Etalons sauront tenir la dragée haute à leurs adversaires.

 

Source: L'Observateur Paalga

Commenter cet article