Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tour du Faso 2009 8ème étape- Koulbila / Tenkodogo

Publié le par nassaramoaga


C’est un autre Alsacien Tomasi Julien qui succède à Woef Jean Noel sur la ligne d’arrière pourtant pour cette 8ème étape, le Burkina à joué des pieds et des mains pour avoir au moins une étape Tall Seydou, Rasmané OUEDRAOGO, Hamidou Yaméogo, Abdoul Wahah Sawadogo, Houdo Sawadogo, tout ce que le Burkina à comme coureur de talent s’y sont mis mais il est écrit que ce n’est pas sur cette étape que le Burkina sera décoré Tomasi a été la vedette du jour malgré une forte pression. C’est à Koulbilai que cette 8ème étape du tout du faso pris son envol.


76 coureurs étaient partant pour rejoindre Tenkodogo. Après l’assez bonne prestation de la veille à Ziniaré tout le monde étaient optimiste. On sentait la victoire venir. Attaquer trop tôt avec tous ces géants de la route aux aguet, releve du suicide mais KABRE Issaka n’en a cure. il appuie sur la pédale mais Jelloul Adil (Maroc) Tanazou Clavin (Cameroum) Guebré Inoussa (Cote d’Ivoire) ne veulent pas se laisser suspendre. La tentative est vite neutralisée. Même Lionel Syn qui va tester le peloton n’aura pas la partie gagnée. Il seront ensuite 13 gros bras à braver le peloton.

Eux non plus n’arriveront pas seul à Mongteto 1er sprint intermédiaire de la journée Abdoul Wahal SAWADOGO, Bolotigui Ouattara (Cote d’Ivoire) et Mouheine Lahsani (Maroc) sortent gagnant.


Juste après cette première épreuve du jour ce seront 17 coureurs qui engagent le bras de fer. Le groupe rentre à Zorhgo où à lieu le 2ème sprint intermédiaire du jour au km 65. Là , c’est Lahsani jelloul (Maroc) Teguimaha Sadrak (Cameroun) et Aarbi A Adnane (Maroc) qui sont les meilleurs avec près de 1mn 15 s d’vance les sur le peloton. Derrière Belges et Marocains poussent à fond et la jonction sera faite.


C’est le quator Wahah Sawadogo Sanda Joseph, Cavalier Eric et Palcak Joseph qui quittent le peloton. Derrière Burton, Jeremy Sanda Joseph conduisent avec la manière un peloton déchaîné. Hamidou Yaméog qui veut montré tous qu’il est natif de koupéla se met dans la danse .Il seront une dizaine à disputer le 3eme sprint intermédiaire de Koupéla km 98,6.Wahab se classe 1er devant Hamidou YAMEOGO et Saadoun Abdelati. Après Koupéla , c’est le sauve qui peut .Hamidou YAMEOGO et Abdoul Wahab pour le Burkina avec Joseph SANDA et NGUE Yves du Caméroun , Cavalier et Amann (Alsace) PALCAK (Tchecoslovaquie) ,saadoum (maroc ) Burtton Jeremy (Belgique ) direction Tenkodogo.


L’écart avec le peloton atteindra même 3mm 35s avant de retomber tout doucement .Le poleton va se recomposer à maintes reprise mais à chaque fois le Burkina avait le bon bout avec Rasmané OUEDRAOGO , Hamidou YAMEOGO , Abdoul Wahab SAWADOGO et Boukaré KAGAMBEGA .Ils seront porteur de tous les espoir car ils font partie des ténors du cyclisme Burkinabé. C’est donc la ruée vers Tenkodogo. Certains sont obligés d’aller jusqu’à la limite de leur force avant de chuter et de se relever avec ténacité .Malgré la forte représentation burkinabé ils se laisseront une fois de plus surprendre. Tomassi Julien est la flèche du jour. Il boucle les 132 km du jour en 3h 20 mn 08s. Il fait une bonne moyenne de 41, 072 km /h.


Burton Jeremy est deuxième devant l’Ivoirien Guebré Inoussa. Rasmané Ouédraogo se classe 4eme laissant la 5eme place à Julien Schick porteur du premier maillot jaune du tour à boromo. Les principaux maillots ne changent pas de porteur puisque maintenant on s’habitue aux arrivées groupées. Heureusement, au moins, malgré le nombre, il n’y a pas de chute à l’arrivée. Ainsi Saadoune revêt le maillot jaune de leader. Il a même toutes les chances de le conserver jusqu ‘au bout. Le Belge Lionel Syn, le spécialiste des sprints endosse lui aussi le maillot vert par point. Après quatre victoires d’étape, il reste indétrônable. Syn, c’est du roc qui se transforme en fusée dès que la ligne d’arrivée est en vue.

Le maillot rose des sprints intermédiaire est lui aussi presque marié à Adil Jelloul. Lahsni Mouheine est le meilleur Jeune. Naturellement le meilleur africain est Saadoune. Hamidou Yaméogo une fois encore porte le maillot UEMOA de l’intégration sous régionale. IL porte également le maillot de l’Assemblée Nationale du meilleur Burkinabè. On à cette fois attribué le maillot de la combativité à Abdoul Wahab Sawadogo. Il s’est en effet défoncé mais le succès ne vient pas pour récompenser ses efforts. Il ne reste qu’une chance aux Burkinabè pour avoir une étape. S’ils manques la 9eme, Tenkodogo-Fada ils pourront dire adieu à leur rêve de gloire. La 10eme et dernière étape, Boussè-Ouagadougou de ce dimanche 1er novembre est hors de portée. Le public et la qualité des personnalités sur la tribune feront que cette étape sera sans pitié pour les plus faibles.

Source : www.tourdufaso.bf


Commenter cet article