Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

marathon international Ouaga-Laye

Publié le par nassaramoaga

Demain, le jour de vérité



L’événement qui retiendra l’attention de tous ce week-end, c’est incontestablement le marathon international Ouaga-Laye de l’Observateur Paalga. Demain samedi 29 mai 2010, c’est le jour de vérité pour les concurrents qui se sont préparés pour attaquer la distance : 42, 195 km. Au niveau des hommes comme des dames, on ne se fera pas de cadeau et on peut parier que la compétition promet.


 

http://farm3.static.flickr.com/2061/2492168450_fdd76d3c23.jpg?v=0

 

Commençons par rappeler qu’ils sont plus de cinq cents inscrits pour  l’édition 2010. Depuis hier jeudi 27 mai, beaucoup d’athlètes sont passés pour retirer leurs débardeurs et leurs dossards. La distribution continue ce vendredi pour ceux qui ne se sont pas encore présentés. Le samedi 29, l’appel se fera à 5 h TU et le départ de la course à 6 h. C’est certain, tous les concurrents répondront présents avec, chacun, l’ambition de rallier Laye. La compétition, nous l’avons dit, s’annonce palpitante surtout chez les hommes. La participation de l’Algérie, du Bénin, du Togo, du Niger, du Ghana, du Sénégal et du Mali donnent encore plus de piquant à l’épreuve. Ils sont dix athlètes qui viennent de ces sept pays. Parmi eux, figure le vainqueur de l’édition 2009, Yahaya Nahantchi. Il est sûrement là pour défendre son titre. Le Nigérien, qui a déjà une idée du parcours, sèmera-t-il ses adversaires ? On a hâte de voir ce que feront Ibrahim Gning, Cheick N’diaye, Sakhri Azzeddine, David Zigah, Seibou Aboudourahamanou, Djbril Sogodogo, Nouhoun Kéita, Aboudou Kabirou et Elie Kotchoni, dont on dit qu’ils ont du souffle à revendre. A côté d’eux, il y a les Burkinabè qui entendent relever le défi. Les militaires sont les plus nombreux et ils viennent des différentes casernes de la capitale. Parmi eux, il y a de bons compétiteurs et espérons qu’ils se mêleront véritablement à la bataille.


Ode au marathon de Laye 


Fils et filles du Burkina,
Soutenons l’Observateur Paalga.
Tous mobilisés pour la même cause,
Dans la paix, la joie, la fraternité, l’ambiance, courons tous vers Laye.
Courons vers de nouveaux horizons,
Vers un but commun,
Pour la liberté de notre pays
Et la joie de vivre ensemble.
Bravo, l’Obs.
Vive la liberté de la presse.


 

Mme Koutou V
Enseignante à l’école les « grâces »


 

Source : L'Observateur Paalga

Commenter cet article