Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La première grande pluie de juillet crée des frayeurs à Ouagadougou

Publié le par nassaramoaga

http://www.fasozine.com/images/stories/Partenaires/pluie.jpg


La première grande pluie de ce mois de juillet, tombée en fin de soirée du mercredi 7 juillet dernier a donné des sueurs froides aux riverains de la Rue 17-162, sis au quartier Cissin de Ouagadougou.


 

La hauteur des eaux rappelait quelque peu les inondations du 1er septembre 2009, dont le douloureux souvenir est encore vivace dans les esprits des populations. La pluie qui a débuté aux environs de 19h30 ne s’est vraiment arrêtée que vers 22h. Dans le quartier de Cissin, les murs de nombreuses concessions de fortune n’ont pas résisté à la furie des eaux. Ils se sont écroulés créant une petite panique. «Nous avons eu peur lorsque l’eau a envahi notre concession. J’ai pensé aussitôt au 1er septembre dernier», raconte Moussa Ouédraogo, un riverain. «La rue est restée impraticable jusqu’au petit matin», poursuit-il. «Certains habitants n’ont pas pu atteindre leurs maisons, et ont dû passer la nuit chez des parents ou des amis», a révélé Hamidou Ouédraogo. Cependant, les quelques personnes qui ont bien voulu se prononcer, sont toutes unanimes: «Il n’y a pas eu de gros dégâts» et disent prendre leurs dispositions pour parer à toutes éventualités. La quiétude est revenue ce jeudi 8 juillet, même si dans la matinée, quelques gouttes sont encore tombées de ce ciel qui depuis plus d’une semaine avant cette grosse pluie a été bien avare. La vie a repris cours normal et les populations vaquent à leurs occupations quotidiennes.


Cette rue faut-il le rappeler est située dans un bas-fond, et chaque fois qu’il pleut abondamment sur la ville de Ouagadougou, ses riverains sont submergés par l’eau, ou tout au moins menacés de l’être. Il importe donc au vu des prévisions météorologiques de prendre des mesures de taille pour éviter des drames. Car des inondations ne sont pas à exclure, ont prévenu les spécialistes scrutateurs du ciel.


Source : Fasozine

Commenter cet article