Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La mouche-maçonne et le crapaud

Publié le par nassaramoaga

La mouche-maçonne et le crapaud

 

(Conte traduit du mooré)

 http://www.routard.com/images_contenu/communaute/photos/publi/020/pt19111.jpg

Un jour, la mouche maçonne va trouver le crapaud. Elle lui demande de l’accompagner chez sa belle-famille. Le crapaud accepte, et ils partent ensemble.

 

Arrivés, ils saluent les beaux-parents, et la belle-mère les conduit dans une case. Là, la belle-mère leur à préparer du riz avec de la viande. Elle a apporté aussi de l’eau pour qu’ils se lavent les mains avant de manger.

 

La mouche-maçonne se lave les mains, et prends son vol pour venir se poser au bor

http://users.skynet.be/rahier.kilo.moto.congo.belge/mac.jpg

d du plat. Et sans attendre son compagnon elle commence à vider le plat. Le crapaud aussi va se nettoyer les mains pour se mettre à table avec son ami. Mais, quand il s’est lavé les mains, en voulant venir à table, le crapaud est obligé de poser ses mains à terre pour sauter, et il se salit à nouveau. Quand il arrive, on lui dit de retourner se laver. Il repart se laver les mains, et, en revenant, il met ses mains à terre, et les salit à nouveau. On lui dit encore de retourner se laver les mains. Ce manège se répète jusqu’à ce que la nourriture et la boisson soit finies, laissant le crapaud bredouille.

 

Quelques jours plus tard, c’est le crapaud qui va trouver la mouche-maçonne . Il lui demande de l’accompagner au village de sa femme. La mouche-maçonne ne refuse pas. Arrivés au village, ils se rendent chez les beaux-parents du crapaud. Ils se promènent d’une famille à l’autre, et saluent ainsi tous les habitants du village, puis ils retournent chez le père de la femme du crapaud. La belle-mère leur offre du riz et de la viande, pendant que le beau-père leur sert un pot de bière de mil : cette boisson succulente appelée dolo. La belle-mère a également apporté de l’eau pour qu’ils se lavent les mains avant de manger.

 

Avant de se mettre à table, la mouche-maçonne sort pour aller se soulager. Le crapaud en profite pour demander qu’on approche l’eau près de la nourriture, pour qu’il se lave les mains. Dès qu’il a fini de se laver, il se retourne et saisit immédiatement le plat de nourriture, puis il demande qu’on écarte l’eau avec laquelle il s’est lavé les mains. Ce que quelqu’un fait aussitôt.http://mickyschoelzke.files.wordpress.com/2009/03/img_2136adesat.jpg

 

Voici que la mouche-maçonne arrive. Le crapaud lui demande d’aller se laver les mains, avant de manger. La mouche-maçonne obéit. Quand elle revient, le crapaud lui dit d’aller déposer son moteur avant de venir. Dommage, la mouche-maçonne ne peut pas voler sans émettre de bruit ! A chaque fois qu’elle approche, un bruit de moteur l’accompagne. Changeant à chaque fois de position, elle tente de voler sans faire de bruit, mais son vol est toujours accompagné d’un bruit de moteur. Elle ne réussit pas à se débarrasser de son bruit. Et voilà que la nourriture et le dolo sont finis. Cette fois, c’est elle qui repart avec la faim.

 

C’est ainsi que le crapaud s’est vengé. Selon vous, lequel des deux a raison ?


Source :

Commenter cet article