Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La légende de YENNEGA, partie 1: La double défaite du Moogho-Naba

Publié le par nassaramoaga

http://www.afrik.com/local/cache-vignettes/L100xH140/arton6311-8c915.jpg 

 

 

 

Selon Monsieur Roger Bila KABORE ,
dans la tradition des contes oraux colportés de villages en villages par les GRIOTS (conteurs ambulants )

 

 

 

 


 

 

La double défaite du Moogho-Naba

 


 http://www.alovelyworld.com/webbur/gimage/bur58.jpg

 

Il était une fois, dans l’histoire du royaume du Moogho, une histoire ancienne, oubliée dans la préhistoire du monde, une histoire vivante, ayant survécu dans la mémoire des hommes, un roi tout-puissant appelé le Roi-Soleil , qui avait conquis et soumis toutes les tribus de la région, sauf la tribu des Nion-Nionsés qu’on avait surnomméeles Enfants des Tempêtes .


Cette insoumission blessait beaucoup le Roi-Soleil dans son amour propre personnel, et le torturait profondément dans son ambition de grand roi . Aussi convoqua-t-il un jour le Ouidi-Naba, le chef de sa cavalerie.


Le Ouidi-Naba vint, sans se faire prier, et sans se faire attendre, exécuta à la perfection une triple révérence respectueuse, et salua les trois soleils du royaume :


Il salua le Grand Soleil du ciel infini .
Il salua le Dieu-Soleil de l’univers indéfini .
Il salua le Roi-Soleil du royaume du Moogho .


Et le tout puissant roi lui ordonna alors :


« Va avec la cavalerie valeureuse des cavaliers sorciers.
Va avec la cavalerie courageuse des cavaliers éperviers .
Va avec la cavalerie fougueuse des cavaliers cordonniers .
Va conquérir et soumettre la tribu des Nion-Nionsés »


Le Ouidi-Naba partit sur-le-champ, sans se faire prier et sans trop tarder, alla batailler et guerroyer pendant
douze fois trente jours, et revint vaincu et dépouillé avec un seul cavalier sorcier, un seul cavalier épervier,
un seul cavalier cordonnier .


Le Roi-Soleil se sentit encore très humilié et très diminué par cette grande défaite, aussi, convoqua-t-il le Tampsoba-Naba , le chef de son infan
http://www.alovelyworld.com/webbur/gimage/bur34.jpgterie .


Le Tampsoba-Naba vint avec pompe et se découvrit avec modestie, il arriva en grand seigneur et se comporta en pauvre serviteur, il salua les trois soleils du royaume :

Il salua le Grand Soleil du ciel infini .
Il salua le Dieu-Soleil de l’univers indéfini .
Il salua le Roi-Soleil du Moogho .


Et le tout puissant roi lui adressa ses ordres :


« Va avec l’infanterie redoutable des fantassins assassins .
Va avec l’infanterie sauvage des fantassins fantômes .
Va avec l’infanterie invaincue des fantassins formidables.
Va conquérir et soumettre la tribu des Nion-Nionsés . »


Le Tampsoba-Naba prit congé avec respect et partit avec fracas, il quitta les lieux avec déférence et convoqua son infanterie avec véhémence.


Il alla batailler et guerroyer pendant douze fois trente jours, et puis il revint vaincu avec un seul fantassin assassin, un seul fantassin fantôme, un seul fantassin formidable .


Le Roi-Soleil fut encore fortement choqué et terriblement froissé.


Il souffrit beaucoup de cette double défaite qui sacrait sa grande impuissance et consacrait l’insoumission impertinente et intolérable de la tribu des Nion-Nionsés
.

Source : Roger BilaKABORE La Princesse YENNEGA et autres histoires EDICEF, 1983.

Commenter cet article