Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Floby

Publié le par nassaramoaga


BIOGRAPHIE

 

    Né dans les années 80 en Côte d'Ivoire, Florent Belemyégré dit Floby est un jeune garçon qui porte sur lui les stigmates d'une vie pas toujours rose. Une vie teinté d'amertumes et d'espoir. Un vie qui se confond à la majesté de sa voix qui varie du grave à l'aigu avec une aisance que portent seulement ceux prédestinés à une carrière internationale dans le monde de la chanson. Une musique devenu atypique dans un monde ou les boites à rhytmes en studio reigne. Quand on choisi à cet âge de s'adonner à la chanson populaire et qu'on réussi aisément, les portes du succès sont grandement ouvertes. Découvrons ensemble l'histoire atypique de cette nouvelle étoile de la musique Burkinabais. Après son album à succès "Mam Sooré", il reprend le chemin des studios pour un deuxième album ".




UN TALENT PRECOCE POUR UNE VIE PAS TOUJOURS ROSE

 

    Le jeune Florent Belemyégré est né avec la musique en lui. Déjà à huit ans il manifeste une passion effrénée pour la musique et devient ainsi un abonné présent dans la catégorie des chantonniers, orateurs des temps modernes, troubadour et bardes qui entretienne le chagrin des veuves et des orphelins dans les veilles funèbres. Encouragé dans sa passion par une grand mère griotte heureuse d'avoir trouvé un petit fils qui portera le lourd poids d'héritier musical traditionnel. Le jeune Florent a été confié à sa grand mère au BURKINA FASO dès l'age de cinq ans. Une vie de dénuement pas toujours rose mais qu'il ménera avec dévouement et amour. A l'adolescence, Florent décide de retourner en Côte d'Ivoire à la recherche de son père qu'il a perdu de vue depuis son arrive sur la terre de ces ancêtres. Sa mère s'y opposa. Mais son besoin de retrouver son père est plus forte que tout. Sur le chemin qui le mène à celui de son père, il composa sa première chanson "Béénin" autrement dit "là-bas". Là-bas où son destin devra s'accomplir, là-bas où son géniteur se trouve. La fortune de la vie lui fait renconter son père et l'infortune le lui arracha deux mois plus tard, son père décède. A cette infortune s'ajoute la lourde charge du fils aîné qui devra organiser les funérailles de son paternel. Depuis il s'engage comme un soldat sur le front de la musique. un engagement que n'apprécie pas le reste de sa famille, il est alors mis en marge de cette dernière. Mais c'est avec détermination que le jeune FLOBY (anagramme de FLOrent Belem Yégré) est prêt à tout sacrifier pour accomplir son destin et trouver sa voie. Au village dans l'univers paisible et dépouillé des bruits de la ville, il se met à composer ses premières chansons. Des textes profonds et émotifs qui semblent faire corps et âme avec l'évolution musicale du bourgeon d'artiste qu'il est.

 

MAM SOORE, UN LIVRE OUVERT SUR LA VIE

 

L'album Mam Soore (mon chemin) de Floby est un savant dosage de rythmes divers : afro soul, RnB et de sonorités africaines. un style musical dépouillé qui laisse le chant respirer et s'exprimer sur un tempo de couleurs musicales qui rend vivace cet album chanté en mooré, fulfuldé et Français. Une musique où claviers, batterie et guitare s'allient avec Djembé, kora et autres instruments traditionnels pour un safari musical inédit entre la tradition et la modernité, l'écoute et la danse, les joies et les peines et enfin entre l'Homme et lui même. Dans le souci d'élargir cet album à plusieurs influences et sensibilités gages d'un rêve "arc en ciel", l'album Mam Sooré est un album de douze titres qui traite de divers thèmes allant de la joie de la vie à la mort en passant par les problèmes rencontrés par les femmes, la souffrance et l'espèrance qui doit régner dans le coeur de tous.


UNE CARRIERE PROMETTEUSE.


Partout où il aura à joué, la foule se lève, trépigne, bat des mains, danse et laisse exprimer sa joie. Aux 72 heures de Yéleen", il distille un chaud frisson dans le dos du public qui lui fait un "Standing ovation" à la fin de sa prestation. Suivra la soirée homage à "Ali Farka Touré" au C.I.T.O. où ses envolées vocales et son timbre unique planent sur le temple du thèâtre Burkinabais et fait applaudir à tout rompre un public habitué aux scènes théâtrales. Au Kundé, les victoire de la musique burkinabais, il reçoit un suprême hommage de la part des professionnels du show -biz qui l'ovationnent à la fin de son tour de chant. Au festival "jazz à Ouga"réputé pour être le lieu par excellence d'expression des musiques les plus abouties, il égrène ses musures musicales. Le public l'écoute et à la fin comme un seul homme exprime son admiration devant ce corp frêle gorgée d'émotion et de talent. Juillet 2006, l'album est dans les bacs à disque.


Le public l'accueille avec enthousiasme. Le succes est imminent et l'artiste
Floby élit domicile à la tête de tous les
hits parades du pays des hommes intègres. Il est sollicité aux quatres coins du Burkina pour égrèner son chapelet musical. Un chapelet musical de son, de mélodies et d'extases infinies qui abreuves un public qui en redemandent. Le Burkina Faso a désormais sa voix. Une voix née dans le vent du Sahel aux confins du pays de yennega. Une voix douce et légère qui porte un message d'espoir que l'artiste compte distiller aux quatres vents. Surnommé par ses fans le moissonneur d'espoir, Big Ben, le présentateur vedette de la télévision nationale dira de Floby "il est une voix qui berce comme le violon solitaire qui déchire le premier matin du printemps de notre vie. Une musique appelée à réconcilier l'homme avec l'humain, afin que poussent des roses d'espoir sur les parties les plus désertiques de nos coeurs".


Floby est
lauréat de deux Kundés 2007
: artiste le plus joué en discothèque et Kundé de la révélation de l'année.


Discographie :


 

" Mam Sooré "


" Wilgui maam "


Source : "Myspace"

 




Commenter cet article