Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Du blues coloré sur les scènes du Burkina

Publié le par nassaramoaga

Confronter les différentes idées du blues et du jazz que l’on peut avoir en France, en Australie, au Niger et au Burkina. C’est l’objectif d’une résidence qui regroupe en ce moment au Burkina des artistes d’Afrique, d’Europe et d’Australie. Après leur concert le 12 décembre dernier au centre culturel français Georges Méliès de Ouagadougou, les artistes ont entamé une tournée qui les mènera dans plusieurs régions du Burkina.

http://c4.ac-images.myspacecdn.com/images01/105/l_bd0e6e84830f654f510937879e943b93.jpg

Sur scène, quatre artistes aux trajectoires différentes. D’abord le duo de Mountain Men, Mr Matt… et Barefoot Iano. Le premier, Mr Matt… le Français, joue de la guitare et chante avec la voix d'un black american. Barefoot Iano l’Australien, lui, se retrouve en rôle d'accompagnateur à l'harmonica. Lauréats du prix du Cognac Blues Passions cette année, «sur scène, ils sont comme deux grands enfants qui savent s'amuser et qui n'oublient pas qu'ils sont là pour ça», comme les critiques le font si bien remarquer.


http://www.saharafragile.org/blog/wp-content/koudede1.jpg

Koudédé lui (accompagné sur la scène par un compatriote) est né à Agadez et a grandi à Arlit, dans le Nord du Niger. Il s’exile en Algérie puis en Lybie au début des années 1990, et apprend à ce moment-là à jouer de la guitare et à chanter pour les réfugiés et les rebelles touaregs. De retour au Niger en 1996, il apprend à apprivoiser l’imzad (une vielle monocorde) et les percussions, anime baptêmes et mariages puis se décide à composer ses propres chansons. Ces trois musiciens sont accompagnés par Baba Konaté,http://www.pascal-schaer.com/Site/photos_files/img_0226.jpg un musicien burkinabè de la région de Ouahigouya. Les premiers jours de la résidence ont déjà produit leurs effets et les mélomanes des villes qui ont vu les artistes se produire ont pu déguster un cocktail de blues et de jazz, avec un parfum du désert.


Le projet a été monté grâce à un partenariat avec la ville de Chambéry, jumelée à Ouahigouya, Umané Culture, et Ouaga jingle. La résidence dure deux semaines au cours desquelles les artistes vont se produire à Gandéfabou et à Bobo Dioulasso, après leur prestation à Ouahigouya le 11-décembre, à Ouagadougou le 12 décembre et à Gorom-Gorom.


Source : fasozine


Quelques clips









Commenter cet article