Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des robinets vides dans la zone Nord de Ouagadougou

Publié le par nassaramoaga

Depuis le dimanche 2 mai 2010 et ce, jusqu’à la mi-journée d’hier mercredi, les habitants de la zone Nord de Ouagadougou (les secteurs n° 21, 22, 23, 24 et 25 ainsi que Kamboinsé et Pabré) ont connu des perturbations et des coupures d’eau. Une situation durablement vécue par les populations et que l’ONEA impute à l’entreprise chargée du terrassement de la bretelle reliant l’échangeur de l’Est à la route de Kaya.

 

 

http://www.sidwaya.bf/IMG/arton4562.jpg

 

 

Des attroupements aux abords des bornes fontaines, des femmes avec des bidons d’eau à vélo ou poussant des charrettes, etc. Tel est le spectacle assez inhabituel qui s’offrait aux usagers des rues reliant les secteurs situés au Nord de la ville de Ouagadougou le mercredi 5 mai 2010. Renseignement pris, cette situation perdure depuis plus de trois jours.


"Cela fait quelque jours que nous n’avons plus d’eau potable dans nos robinets au quartier. Il faut donc parcourir des distances assez considérables pour s’en procurer", explique Marie Kambiré/Dah, rencontrée au bord d’une borne fontaine au quartier Koulwéoghin.


Ses propos sont appuyés par une autre dame, Assétou Dao, qui vient aussi d’un quartier lointain pour la même cause. "La barrique d’eau revendue par les jeunes charretiers se négocie entre 1500 et 2000 francs CFA chez nous au secteur n°24, à cause de cette situation de pénurie", affirme-elle, désespérée.


Selon Mmes Kambiré et Dao, la situation est préoccupante à divers égards. "Il faut se réveiller tôt, parcourir de longue distance et attendre longtemps avant d’être servi à cause de l’affluence", regrette Mme Kambiré.


A l’instar de ces deux ménagères, d’autres femmes des quartiers Somgandé, Koulwéoghin, Tanghin, etc ont dû venir vers le Centre-ville (quartier Paspanga ou Ouidi) pour se ravitailler en eau potable. Mais que s’est-il passé pour que les secteurs concernés soient privés d’eau de robinet ?


La situation a suscité une réaction de la part de l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA), à travers un communiqué de presse. Ainsi, il ressort que le problème est survenu suite à un incident intervenu sur la conduite primaire Nord, entre l’échangeur de l’Est et la route de Kaya. Pour en savoir davantage nous nous sommes rendus au siège de l’ONEA.


Encore un incident provoqué par une entreprise

 

 

http://www.sidwaya.bf/local/cache-vignettes/L200xH133/barrique-52552.jpg

 

Là-bas, la responsable du service communication et relations publiques, Isabelle Tiendrebéogo explique : "C’est le dimanche 2 mai dans la matinée que la société EBOMAF qui travaille sur la bretelle reliant l’échangeur de l’Est à la route de Kaya a endommagé une conduite de diamètre 600 de l’ONEA", a-t-elle souligné. Et d’ajouter qu’il s’agit de la grande conduite qui vient de la station ONEA de Bendogo desservant les quartiers Nord ainsi que Kamboinsé et Pabré.


"Dès lors que la conduite a été cassée, il a fallu arrêter immédiatement la distribution d’eau pour éviter les risques de consommation d’eau non potable", a poursuivi Isabelle Tiendrébéogo. Selon elle, la casse de la conduite est intervenue à deux endroits, raison pour laquelle les deux jours initialement prévus pour la réparation n’ont pas suffi. Toutefois, Mme Tiendrébéogo affirme que la casse a été réparée dans la nuit de mardi à mercredi.


"Lorsqu’on répare une panne de ce genre, il faut nettoyer la conduite parce qu’il y a eu des saletés, qui sont entrées dans le réseau. D’où la nécessité de désinfecter et de s’assurer que tout se passe bien avant de reprendre le pompage", a-t-elle justifié le manque d’eau toujours constaté dans les robinets dans la zone à la mi-journée du mercredi 5 mai 2010.


La responsable du service communication et de relations publiques de l’ONEA a soutenu que tout devrait rentrer dans l’ordre pour les populations des zones concernées d’ici à la fin de la journée d’hier mercredi. Profitant de l’occasion, Mme Tiendrebéogo a présenté les excuses de l’Office à la clientèle. Il est aussi demandé aux entreprises commises aux tâches de construction de rente de faire preuve de professionnalisme pour éviter de tels désagréments.


Source : Sidwaya ( Alban KINI )

Commenter cet article