Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Burkina Faso-Gambie

Publié le par nassaramoaga

Demain samedi 9 octobre, les Etalons du Burkina retrouvent le stade du 4-Août après Angola 2010. Un retour qui entre dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2012. Leurs adversaires du jour, ce sont les Scorpions de la Gambie qui avaient battu les Warriors de la Namibie par 3 buts à 1 lors de la première journée à Banjul. Etalons, ne vous faites pas piquer par ces Scorpions et écrasez les pour les rejoindre au classement !

 

 

http://www.republicoftogo.com/var/ezflow_site/storage/images/toutes-les-rubriques/sport/les-eperviers-contre-les-etalons/28513-1-fre-FR/Les-Eperviers-contre-les-Etalons_article_top.jpg

 

C’est certain, il y aura du beau monde demain au stade du 4-Août pour ce match qui est très important pour les Etalons. N’ayant pas joué lors de la première journée en raison du forfait des Mourabitounes de la Mauritanie, les joueurs de Paulo Duarte se doivent de tout mettre en œuvre pour être à la hauteur. Ils savent que La Gambie a pris 3 points chez elle et est pour le moment en tête du groupe F.

 

On attend donc du onze national une victoire qui confirmerait ses ambitions pour la CAN 2012 coorganisée par le Gabon et la Guinée Equatoriale. Une victoire, elle est non seulement impérative mais il faut gagner largement pour être leader.

Et cela passe par des buts qu’il ne faut pas mettre sous les crampons. Hier jeudi 7 octobre 2010, à Joly hôtel, le sélectionneur national, lors d’une conférence de presse, a déclaré que son équipe est prête à livrer bataille. « Nous jouons sur notre terrain et nous avons le devoir de faire une bonne prestation, a-t-il ajouté.

 

Selon Paulo Duarte, qu’il soit dans un groupe de 3 ou 4 équipes, l’essentiel est de prendre des points. Il a vu la Gambie à l’œuvre et bien qu’elle n’ait pas une histoire en CAN, cela ne veut pas dire qu’il faut la sous-estimer. Duarte reste convaincu que son équipe va se battre comme par le passé et le groupe est conscient de la tâche qui l’attend.

 

Demain, le public sera là pour soutenir son équipe et il ne reste plus qu’aux Etalons de faire le jeu et signer une victoire qui donne l’espoir.

 

Source: Justin Daboné pour l'Observateur Paalga

Commenter cet article