Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ahmed Cisse

Publié le par nassaramoaga

http://c3.ac-images.myspacecdn.com/images02/58/l_887f369db6a24e839dff26b0c1c52e16.jpg
Ahmed Cissé est un jeune artiste burkinabé, qui a déposé ses valises en France où il effectue régulièrement des tournées. Il affirme avoir acquis une certaine expérience musicale aux côtés de certains artistes burkinabé, parmi lesquels son père, Abdoulaye Cissé. Il a déjà deux albums à son actif.

Celui qui adore les prestations en live est également un virtuose de la guitare. Comme Obélix dans le chaudron de potion magique, Ahmed Cissé est tombé dans la musique quand il était enfant. Il à fait ses premiers pas dans la musique en accompagnant son père, le musicien Abdoulaye Cissé, et d’autres artistes sur scène. Ainsi, on a pu le voir en prestation avec Sami Rama, Djata, Black marabout, ou Brenda Fassi l’icône de la musique sud-africaine. Il a notamment participé à plusieurs événements culturels d’envergure internationale dont le Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (Siao), ou le Festival panafricain du cinéma de Ouagadougou (Fespaco), les nuits atypiques de Koudougou.

 Il affirme réellement son talent en 2005, lorsqu’il parvient en finale du grand prix national de la chanson moderne avec trois de ses compositions. Ahmed Cissé se forge en tant qu’artiste musicien avec le groupe «Akili Youma». Groupe avec lequel il prend part de 1998 à 2001 à quelques éditions de la Semaine nationale de la culture. En 1996, le jeune Cissé décide d’apprendre «à écrire, à lire et à jouer la musique normalement». Il entre alors à l’école de musique de Ouagadougou pour une formation théorique et pratique de six ans, où il améliore ses qualités d’instrumentiste, en jouant à la guitare basse. Armé de ces connaissances, il se lance dans une carrière solo et sort son premier album «Baba».

Contrairement à de nombreux artistes qui font du play-back, Ahmed Cissé à un goût prononcé pour le live. D’ailleurs, son deuxième album, bouclé en novembre dernier, a entièrement été enregistré en live. «Je préfère jouer avec des hommes vivants», témoigne-t-il. Ce deuxième opus n’est pas encore dans les backs au Burkina, faute de distributeurs. Mais Ahmed Cissé et Fréderic Adandé Gomes, l’un de ses producteurs, assurent que ce sera chose faite d’ici à février. Depuis quelques années, il s’est expatrié en France pour dit-il «découvrir d’autres horizons». Ce jeune artiste n’a pas de genre musical fixe, comme le soutient Fréderic Adandé. Son style est une musique «de diaspora» faite d’un mélange du warba (un rythme du Burkina), de jazz, d’afro beat et de blues.

Source : Myspace ( Quelques morceaux sont sur son site myspace )

Commenter cet article