Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'empire mossi

Publié le par nassaramoaga



                             L'origine légendaire de l'Empire mossi

Au XIIIème siècle règne sur les Dagomba, les Mamproussi et les Nankana, un puissant chef Nedega, dont la capitale est alors située à Gambaga (au nord de l'actuel Ghana).

Sa fille Poko (Yenenga) se distingue par ses qualités d'amazone. Un jour que son cheval l'a entraînée trop loin dans la forêt, elle est recueillie par un chasseur d'éléphants nommé Rialé, probablement Boussansé et traditionnellement d'origine royale. Il obtient la main de Yenenga et l'emmène vivre dans la forêt près de Bouti. La région de Gambaga est alors surpeuplée, aussi le fils de Yenenga, appelé Ouedraogo (étalon), en souvenir du motif de la rencontre de ses parents, entraîne-t-il facilement les jeunes gens. Il va fonder Tenkodogo, contraction de Tenga Kodogo (terre vieille), où il a de nombreux fils.

Ouedraogo, "l'étalon"

Arrivé à l'âge adulte, Ouedraogo quitte Gambaga pour s'installer, plus au nord, à Tenkodogo, la « vieille terre », et y fonde une nouvelle dynastie. Pour les mossés, cette petite ville, au sud-est de Ouagadougou, est toujours vénérée comme étant le berceau du puissant empire mossi. La solide organisation politique centralisée de cet empire, et son armée de cavaliers vont lui permettre de dominer toute cette région.

Des enfants de Ouedraogo, citons Zoungrana qui lui succède sur le trône de Tenkodogo. Un autre, Rawa, part dans le nord et fonde le royaume de Zandoma (plus tard intégré au Yatenga). Quant à Diaba Lompo, il s'installe à Pama à l'est de Tenkodogo, et y fonde le royaume du Gourma.

Oubri, descendant direct de Zoungrana, part à la tête d'une solide armée, à la conquête des territoires de l'ouest. Il attaque, Kombentinga, "la terre des guerriers", capitale des peuples Nyonnyonsé et Gourousi, premiers habitants du Burkina Faso. Elle tombe sous la domination moagha après de durs combats. Déterminé à en faire la capitale de son nouveau fief, il la renomme Wogdo, "venez m'honorer" (qui devint Ouagadougou) et se proclame Moogho Naba (chef de l'Empire mossi), créant la première dynastie royale de l'Oubritenga, "terre d'Oubri".

Il partagea plus tard son royaume en donnant un canton à chacun de ses trois cent trente-trois descendants.

Les premiers royaumes mossi de Tenkodogo, de Ouagadougou (Oubritenga) et du Gourma auraient donc été créés au XV siècle.
Commenter cet article