Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2e édition du Salon de la musique africaine, "Sagamusik"

Publié le par nassaramoaga


                      Du 19 au 21 novembre 2009, Ouagadougou vibrera au rythme de la musique africaine, avec la 2e édition du Salon de la musique africaine, «Sagamusik», placée cette années sous le thème : «L’industrie musicale en Afrique : forces et faiblesses». En prélude à l’évènement, le comité d’organisation, piloté par Ali Diallo, a rencontré la presse pour faire le point des préparatifs.

Une quarantaine d’artistes musiciens, venus de la Guinée, de la Côte d’Ivoire et du Burkina prendront part du 19 au 21 novembre 2009 à la 2e édition de Sagamusik. La manifestation qui a pour thème : «L’industrie musicale en Afrique : forces et faiblesses» est placée sous le parrainage de Joachim Baki, directeur général du groupe Edifice.


Musiciens, éditeurs, distributeurs, programmateurs, tourneurs vont réfléchir au cours de panels sur l’avenir du métier de la musique.


Le programme de ces trois jours sera meublé de conférences, d’expositions, de cafés-concerts, des scènes de musique et d’une soirée gala.( Programme )


Des artistes de renom, tels Baily Spinto, Petit Meguelito, Daouda Koné, Fodé Baro, Victor Démé et des artistes nationaux tels Floby, Wendy, Bil Aka Kora, Aly Verhutey, Mys se produiront sur scène.


Le salon, qui prendra fin le samedi 21 novembre 2009, sera couronné par une remise de prix aux meilleurs artistes burkinabè de l’année. Pour cela, les organisateurs croiseront des chiffres recueillis auprès du Bureau burkinabè des droits d’auteur (BBDA), des producteurs et des distributeurs. Ces meilleurs parmi les meilleurs seront récompensés par des disques de diamant, de platine, d’or, d’argent, d’ivoire, d’ébène et de cauri. Le prix «Mamadou Konté», qui devrait être attribué cette année ne le sera pas parce que «le donateur ne s’est pas encore totalement décidé».


Si du côté programmation des artistes, tout est fin prêt, selon les organisateurs, l’argent demeure le gros problème. «Nous n’avons reçu que des promesses de la part de nos sponsors», ont-ils relevé.


La première édition du salon qui a eu lieu l’année dernière, avait enregistré plus de 5 000 visiteurs et la participation de 20 structures.


Créé sur initiative de cinq groupes, le salon cherche entre autres à donner la chance aux artistes de se révéler au public dans des conditions professionnelles.


Source : Fasozine

Commenter cet article

Tim 12/11/2009 20:01


coucou!!!

jolie blog aussi et très beau paysssss salut passe quand tu veux ; le Camerounais le plus Français .
Tim


nassaramoaga 13/11/2009 13:14


merci!!!


booobooob 12/11/2009 10:09


yep, comment va ?
Je suis passer prendre la bannière, je l ai collé sur mon accueil :)
Ca me fais grand plaisir de partager un espace ensemble.
Bonne journée.